3ème RDV avec maman, 3ème moment de grâce

Qu'est-ce que maman est revenue vivre après l'accident ? C'est une question que je me suis posée plus d'une fois, ayant en effet la certitude, au regard de son retour à la vie aussi « miraculeux » que bref, qu'il y avait une raison précise pour que maman se réveille et nous revienne, et qu'il lui restait certainement quelque chose à accomplir. Mais quoi ? Je me disais que je le saurai un jour si c'était nécessaire, le moment venu. J'avais également dans un coin de ma tête le contact d'une personne qui communique avec les défunts et qui, depuis qu'elle a accepté ce « rôle » singulier et sa mission, propose ses services pour transmettre des messages aux proches de personnes décédées.

Deux ans et demi après son décès, j'ai donc contacté Nathalie Thorron avec cette question à laquelle je souhaitais maintenant obtenir une réponse : maman était-elle revenue à la vie après son coma pour une raison particulière, et si oui, quelle était-elle ?

 

 

Le 30 mars 2020, en plein confinement lié à la crise sanitaire mondiale inédite liée à l'apparition soudaine et à la propagation fulgurante d'un virus au drôle de nom, le coronavirus, j'appelle donc Nathalie pour un premier échange avant la consultation. Nous sommes en début d'après-midi, Nathalie m'explique qu'elle ne souhaite pas avoir d'informations sur maman, les circonstances de son décès notamment, afin de ne pas entraver ses perceptions. Elle ressent aussitôt sa présence, une présence pleine d'empathie, et sent en moi l'enfant qui souhaite parler à sa maman. Or, le matin même de ce 30 mars, je suis tombée, par hasard, sur une photo de moi, enfant, où je me suis surprise à parler et rassurer cet enfant. A me rassurer en somme, dire à cette petite fille qu'elle n'ait pas peur, qu'elle ait confiance et que tout irait bien. Je suis également tombée sur une photo où, bébé, je suis dans les bras de maman qui me porte avec beaucoup de fierté et de joie.

 

La connexion de Nathalie avec maman se passe très bien, et elle ressent qu'elle est bien où elle est. Elle me demande mon second prénom, me demande s'il s'agit de ma marraine (ce qui est le cas) et m'invite à l'appeler. Ce que je compte faire le soir même. Nous fixons notre rendez-vous au mercredi suivant, le 1er avril. Entre temps, je dois lui envoyer une photo de maman et moi, celle-là même dont je lui parlais, maman et moi bébé, ainsi qu'une photo de moi seule.

 

Finalement, allez savoir pourquoi, je n'appelle ma marraine que le lendemain. Elle est touchée et me remercie, cela d'autant plus que ce jour est particulier pour elle puisque c'est son anniversaire, information que j'ignorais totalement avant cet appel. Nous échangeons ensuite avec plaisir car ma marraine est une femme formidable que j'apprécie beaucoup. Pour résumer, j'ai donc appelé ma marraine, que j'apprécie énormément mais n'appelle pourtant jamais, le jour de son anniversaire, poussée par une force ou une volonté que d'aucuns nommeront "hasard". Ma marraine qui joue un rôle particulier dans la fratrie puisque c'est elle, en raison de son statut d'aînée, qui a élevé ses sœurs et son frère à la suite du décès de leur maman, ma grand-mère Louise. Un lien particulier et fort les unit donc entre eux, et ce lien est particulièrement fort envers leur sœur aînée.

 

Un hasard, ou une coïncidence, qui pourrait me laisser songeuse, mais qui me semble simplement parfaitement naturelle désormais.

Encore une fois, imaginer que maman était pour quelque chose dans le fait que je ne l'appelle pas le soir même, comme prévu, mais attends plutôt le lendemain me semble en effet une idée somme toute assez raisonnable. Pour être honnête, j'ai en réalité été extrêmement touchée par cette coïncidence qui n'en n'est pas une. Et la magie de cette rencontre entre maman, ma marraine et moi, cela par l'intermédiaire de Nathalie, m'a profondément émue et emplie d'un sentiment de gratitude, mais aussi de joie face à ce constat et cette évidence que les liens du cœur demeurent après la mort. Et je n'allais pas tarder à en avoir une autre démonstration.

3ème RDV avec maman (2)